Cerfs-volants : quels impacts technologiques tout au long de l’histoire?

0 Comments

Il existe bien des façons de se distraire, et le cerf-volant en est une. Vous avez déjà sans doute pendant votre enfance, joué avec cet objet. Bien qu’il puisse se décliner sous de nombreuses formes, le principe reste assez souvent le même dans tous les cas. Il s’agit d’un engin plus lourd que l’air et qui peut être contrôlé ou simplement relié au sol au moyen d’un ou divers fils. Les matériaux utilisés pour sa réalisation se sont diversifiés au cours de l’histoire, mais les plus courants sont la toile et une armature rigide.

Quels sont les impacts technologiques du cerf-volant au cours de l’histoire ?

Cerf-volant et énergie

Le cerf-volant est désormais l’une des solutions du futur pour produire de l’énergie. Dans le sud-ouest de l’Ecosse, une entreprise explore la possibilité de réaliser un réseau de centrales pourvues en électricité par des cerfs-volants. Le projet verra définitivement le jour d’ici l’horizon 2025. Le mode de fonctionnement de cette technologie est assez basique. Les cerfs-volants seront utilisés pour convertir l’énergie mécanique produite par le vent en énergie électrique. La particularité ici comparativement aux éoliennes, réside dans l’exploitation des courants aériens se situant à de nombreux kilomètres d’altitude.

Ce ne sont donc pas des gadgets amateurs que vous pourrez aisément installer dans votre jardin, pour générer de l’électricité. L’un des problèmes que résout ce cerf-volant est la limite des turbines éoliennes ordinaires qui réside dans leur taille. Les cerfs-volants proposés par l’entreprise Kite Power Solutions peuvent être hissés jusqu’à 2500 mètres en altitude, comparativement à 150 mètres pour les éoliennes marines.

Cerfs-nageants : quand le cerf-volant plonge

L’énergie contenue dans les courants marins peut également être exploitée. Ainsi, au lieu de faire planer des cerfs-volants, il est possible de les faire mouvoir dans les courants marins. Cependant il faudra les équiper d’ailes rigides pour que le résultat soit concluant. Ces nerfs-nageants seraient alors reliés à une plateforme comme celles utilisées pour exploiter le gaz ou le pétrole. La possibilité existe de mettre des générateurs électriques dans le dispositif du cerf-volant, ou sur la plateforme.

Une fois de plus, cette solution que constituent les cerfs-volants marins comporte de multiples avantages. Ils sont moins volumineux, et peuvent aisément se déplacer dans les courants marins. Cela permet d’obtenir une quantité considérable d’énergie propre. Plus loin, la connexion avec la plateforme flottante réduit significativement les frais de maintenance du dispositif. Plusieurs entreprises exploitent déjà cette piste afin de mettre rapidement sur le marché, divers modèles de cerfs-volants capables d’exploiter l’énergie marine.

Au vu de toutes ces prouesses, il faut reconnaître que le cerf-volant n’est pas simplement un jouet. Bien que sa forme primaire soit destinée à la détente, la science en a fait un outil technologique de grande utilité.

Les applications sont nombreuses et contribuent à rendre notre monde meilleur. Il est désormais possible de se servir des cerfs-volants pour produire de l’électricité de bien des façons. Ils peuvent remplacer les éoliennes car pouvant atteindre une altitude de 2500 mètres, ou plonger au cœur de l’océan pour se servir des brises marines. Ces différents impacts technologiques sont salutaires et les années à venir nous apporteront la preuve de leur grande utilité. Il y a fort à parier que vous ne regarderez plus votre cerf-volant de la même manière, après avoir lu cet article.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *